Sub Banner Default Image

Blog

Liquid error: Nil location provided. Can't build URI.
Il y a 5 mois by Joana Vigneron

La certification d'Architecte Technique (CTA)

Image Cta

Les informations essentielles :

  • Frais d'inscription : 6 000 $

  • Frais de répétition de l'examen : 3 000 $

  • Connaissances et Prérequis : Certification Architecte d'applications Salesforce et Architecte système requises.

Selon les titulaires du CTA, les certificats d'architecte système et d'architecte d'applications réussis représentent 40 % des connaissances requises pour l'examen d'architecte technique certifié.

 

Qu’est-ce que c’est ?

La CTA est la certification ultime de l’écosystème Salesforce. Les certifiés CTA sont considérés comme l’élite des professionnels de Salesforce. Aujourd’hui dans le monde entier, seulement 300 personnes ont réussi ce test suprême et ont prouvé à la fois leur connaissance technique irréprochable de la plateforme et de ses modules mais aussi leur capacité à exposer leur solution et l’expliquer. Le candidat doit être capable de lire les exigences et l'architecture du client et fournir des solutions techniques performantes, sécurisées et de qualité.

 

À savoir que contrairement à certaines autres certifications, la CTA ne nécessite pas de maintenance ou de mise à jour vis-à-vis des nouveaux modules.

 

Comment se présenter ?

Pour s’enregistrer à cet examen, il faut ouvrir un Cas sur Salesforce. Une fois soumis, l’attente peut-être très longue. Il n’est pas rare d’attendre 6 mois à 1 an avant d’obtenir une date précise.

Le format de l’examen

L’examen se décompose en trois parties distinctes et peut être passé en présentiel dans un bureau de Salesforce par exemple ou à distance (privilégié en ces temps de Covid-19). L’accès à Internet ou tout autre support est strictement interdit pendant l’épreuve.

 

1)    La préparation 

La première phase de l’examen dure 180 minutes, et commence par la lecture du scénario. Le scénario fait entre neuf et treize pages, et décrit l’entreprise et l’industrie et expose de manière très détaillée les exigences hypothétiques du client. Il s’agit donc d’une sorte de cas pratique à lire avec beaucoup d’attention.

La difficulté première de cette étape est de lire ce document à la fois minutieusement et rapidement. Un esprit synthétique est donc de mise afin de saisir toutes les subtilités tout en ne s’attardant pas sur des détails inutiles.

En ce temps imparti, il vous est aussi demandé de concevoir une solution optimale et complète. À savoir que le scénario comprend entre 40 et 60 besoins à résoudre, et qu’une réponse pour chacun d’entre eux est attendue. Il s’agit donc d’un travail d’orfèvre.

 

Une fois la lecture du scénario et la solution terminées, vous disposez d’un temps de pause de 15 minutes avant d’entamer la seconde phase de l’examen.

 

2)    La présentation

Le candidat doit présenter l’intégralité de sa solution en 45 minutes. Il faut être le plus rigoureux possible et bien expliquer pourquoi une telle solution a été choisie et comment elle est construite.

La réelle difficulté de cette phase est de réussir à gérer son temps, et d’être assez précis tout en restant concis. Un challenge pas évident, qui nécessite beaucoup d’entrainement.

3)    Questions/ Réponses

La troisième et dernière phase de l’examen est un échange sous forme de questions/ réponses qui dure 40 minutes. Les jurés vous questionnent sur les détails manquants de votre présentation, sur des points qu’ils n’auraient pas compris. Ce sera le bon moment pour vous de justifier vos choix ou intenter des changements.

Gardez en tête que le jury est là pour vous faire progresser ! Les questions ne sont pas posées pour vous piéger mais pour vous faire réfléchir et vous corriger, alors appréhendez plutôt cette phase comme une discussion et non un test.

Tout comme dans la phase de préparation, il est important pour vous d’optimiser votre temps. Pour les questions plus génériques, les jurés ont une idée exacte de la réponse qu’ils attendent, ainsi, chaque réponse doit être claire et rapide. Souvenez-vous qu’il vaut mieux dire que vous ne savez pas, plutôt que de tourner autour du pot.

 

La notation 

Les détails de notation sont confidentiels. Les seules informations divulguées annoncent que les juges notent chacune des 7 sections (architecture du système, sécurité, données, architecture de la solution, intégration, cycle de vie du développement, la communication) et que la condition principale pour valider l’examen est d’atteindre le score minimum pour chaque section.

 Vous avez une seule chance de vous rattraper : Si vous échouez à une seule section, vous avez la possibilité de faire une reprise de section, c’est-à-dire que vous devrez résoudre un scénario plus petit mais plus complexe pour la section que vous avez échouée.

 

Les tips pour se préparer

  • S’autoévaluer : Déterminer vos points forts et vos points faibles pour chaque sujet et chaque section

  • Ne faites pas l'impasse sur les « soft skills » telles que la présentation, la communication, la précision afin qu'il soit facile de vous suivre et que vous ne perdiez pas un temps précieux.

  • Entrainez-vous à la vitesse de lecture, et à la bonne compréhension même en lisant à une vitesse soutenue.

  • Travailler du mieux possible la gestion du stress

  • Informez-vous sur les spécificités de chaque industrie qui peuvent être complexes

  • Préparez les questions inévitables : Une fois arrivé à la dernière phase, vous serez fatigué, alors il est important de vous ménager et d’être prêt pour les questions génériques

  • L’autodiscipline : cette certification requiert beaucoup de travail personnel sur du long-terme alors il est indispensable de vous créer une routine stricte.

  • N'oubliez pas que même s'il y a des sections distinctes, elles sont toutes interconnectées

  • Rejoignez la communauté des architectes Trailblazer. Vous pouvez y trouver de nombreuses ressources utiles, notamment des scénarios d'entraînement, des enregistrements de solutions etc…

  • Rejoignez un groupe d’étude d’architectes. Faire partie d’une communauté de personnes motivés ayant le même objectif que vous est très important. Il vous permet de vous sentir soutenu dans les bons et mauvais moments, et de vous pousser mutuellement vers le haut.

  • Challengez-vous : Essayez de trouver un CTA ou un public expérimenté, et faites des examens blancs devant lui. Il est fondamental de se mettre en condition d’examen et d’avoir des retours extérieurs et des critiques constructives ; il ne faut pas se formaliser. C’est le seul moyen de vous évaluer et de savoir si vous vous sentez prêt(e) ou si vous avez encore besoin de travailler.

  • Vous devez prévoir : vous construisez une structure pour résoudre, présenter et défendre votre solution, et il faut vous y tenir et ne surtout pas changer de stratégie le Jour J, sinon, c’est l’échec assuré…

  • Suivez une formation : Il est vivement recommandé aux participants d'assister à un atelier de préparation d’architecte technique certifié au moins 6 à 8 mois avant de se présenter à l'examen.

 

Le niveau d’engagement

Il faut savoir qu’on ne s’engage pas à la légère dans ce genre de certification. Le niveau d’engagement est très fort. La préparation va nécessiter un temps considérable, et une énergie folle. L’investissement personnel est à prendre en compte avant tout, car il impacte grandement votre vie privée, et vous devez vous assurer de vous lancer pour les bonnes raisons.

L’aspect financier est aussi à prendre en compte étant donné le coût très élevé de l’examen. N’hésitez pas à en informer votre entreprise, elle pourra peut-être contribuer à cette somme.

 

Malgré la difficulté et les sacrifices qu’impliquent cet examen, une fois réussi il est une très belle consécration pour votre carrière et une vraie fierté personnelle. Alors, si vous êtes ambitieux et souhaitez faire partie de l’élite Salesforce, foncez…

Et n’oubliez pas que certaines personnes ne sont pas faites pour devenir des CTA et ce n’est pas grave ! Si vous la ratez, personne ne vous empêche de réessayer, et sinon relativisez… La préparation en elle-même est si intense que vos compétences s’en voient grandies dans tous les cas !

 

Pour en savoir encore plus, nous vous recommandons le livre de Tameem Bahri intitulé: “Becoming a Salesforce Certified Technical Architect: Prepare for the review board by practicing example-led architectural strategies and best practices”.