Sub Banner Default Image

Blog

Liquid error: Nil location provided. Can't build URI.
Il y a environ un mois by

Comment booster sa carrière Salesforce ?

Image Article Webinaire
Webinaire (script) du 16 Juin 2021 pour le Groupe Salesforce Developers de Casablanca.​
Animé par Jérôme Misery:

Recruteur spécialisé sur Salesforce depuis 5 ans, il a acquis au fil des années une bonne compréhension du marché et des tendances. Récemment, il est devenu Trailhead Ranger, un statut qui lui permet de mieux comprendre, le parcours de ses candidats, les besoins des clients et qui le fait gagner en crédibilité auprès d’eux.

Jérôme a créé son cabinet de recrutement Blurec il y a maintenant 2 ans. Blurec est un cabinet de recrutement français spécialisé sur le marché Salesforce. Il accompagne ses clients allant de la startup aux grands comptes (clients finaux et ESN), dans la recherche de nouveaux talents ayant une expertise sur la plateforme et ses modules.

 

L’objectif: « The road to success »

L’idée de cet article est de vous apporter les clés pour réussir au mieux vos recherches d’emploi sur Salesforce. Je souhaite vous partagez la vision d’un recruteur pour vous informer au mieux sur la réalité du marché et les attentes des clients.

Vous apprendrez entre autres comment optimiser votre profil pour le rendre d’autant plus attrayant et comment effectuer vos recherches de manière proactive.

Vous apprendrez également comment appréhender et préparer vos entretiens, et savoir quel genre de questions vous pouvez poser.

Pour finir, nous vous donnerons quelques tips pour gérer votre carrière.

1. Le marché de l’emploi Salesforce

  • La montée en puissance

Depuis quelques années, le marché Salesforce ne cesse de croitre. Depuis 2019, le géant du Cloud a doublé son chiffre d’affaires en passant de 13 milliards de dollars à 26 milliards prévu en 2022. En octobre dernier, pour la 7ème année consécutive, Salesforce a été désigné par l’IDC comme le numéro un mondial du CRM.

Malgré une année compliquée, actuellement les tendances du marché sont plutôt bonnes. Finalement, il semblerait que la menace du Covid ait permis une certaine remise en question et une accélération de la transformation digitale des entreprises. Une aubaine pour Salesforce et une menace qui s’est finalement transformé en une opportunité.

En tant que recruteur, et au vu du nombre de sollicitations de clients pour la recherche de profils, j’ai l’impression que le marché est bien voire très bien reparti. Les clients de Salesforce et les entreprises utilisatrices de la solution sont de plus en plus nombreuses. Les opportunités suivent donc ce même rythme et n’attendent que vous !

Pourtant, malgré toutes ces données positives il se cache également des difficultés pour un panel de personnes. En effet, la recherche d’un premier emploi Salesforce pour les jeunes diplômés/ juniors sans expérience professionnelle probante ou les profils en reconversion n’est pas un long fleuve tranquille et peut s’avérer compliquée.

 

2. La réalité du marché de l’emploi  

  • Vers quoi s’orienter ?

Pour ces deux cas de figure, il est dans un premier temps intéressant de savoir vers quelle opportunité s’orienter. Généralement, les deux choix principaux qui s’offrent à vous sont intégrer une ESN ou opter pour un client final.

Aucune science exacte. Toute opportunité de travailler sur Salesforce est bonne à prendre.

 En tant que recruteur, j’ai tendance à conseiller dans un premier temps de s’orienter vers le domaine du conseil :

  • En France, c’est le secteur où l’on recrute le plus.

  • De plus, une expérience dans une ESN vous permettra d’accéder à des projets variés, de différentes tailles, chez des clients de différents secteurs d’activités et Multi Cloud.

  • Par ailleurs, dans ce genre de structure, vous aurez plus facilement l’occasion de côtoyer des profils plus séniors. Des personnes qui sauront vous accompagner et vous faire monter en compétences en partageant leur expertise.

  • Une ESN finance aussi souvent de la formation, et le coût des certifications...

 Ainsi, intégrer une société de conseil peut s’avérer être un bon moyen de progresser rapidement et dans de bonnes conditions.

 

Chez certains clients finaux :

  • Les environnements projets « peuvent être » parfois moins dynamiques

  • Tout dépend de l’environnement, du contexte, des équipes, du projet et surtout de l’investissement que l’entreprise souhaite faire dans Salesforce

⚠️ Attention ! Même si vous êtes en recherche, n’acceptez pas n’importe quelle opportunité, n’importe où…

 

  • Pourquoi c’est compliqué ?

 - Du côté des candidats :

Pour les Juniors : Le principal frein est le manque d’expérience professionnel. Toutefois, le manque de maturité sur certain sujet, ou encore la capacité à communiquer avec un client peuvent aussi leur faire défaut.

Pour les profils en reconversion : Le salaire est l’élément principal, pour les reconvertis les attentes sont plus importantes étant donné l’expérience professionnelle antérieure. Toutefois, ils bénéficient de l’avantage d’avoir déjà une expertise métier, et des compétences en communication...

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à capitaliser sur ces compétences qui pourront vous servir dans votre nouveau poste.

- Du côté des clients:

Pour les clients finaux :

  • Il n’y a pas forcément d’équipe en place qui connaissent Salesforce.

  • Il est plus difficile d’être mentorer/manager/accompagner par des profils plus experts.

  • Souvent, les clients exigent une compétence opérationnel immédiate et ne peuvent pas se permettre de former quelqu’un.

Pour les ESN :

  • Elles n’ont pas forcément toujours la capacité ou le souhait de délivrer des projets en forfait. Ainsi, en régie, il peut-être plus difficile de placer des profils juniors étant donné les TJM élevés, l’exigence des clients et la complexité des projets. Tout cela ne favorise pas l’intégration de juniors.

En revanche, pour les ESN qui ont cette capacité ou volonté de mettre en place des équipes projets en studios ou TMA (tickets) pour certains clients. Il y a là une chance plus importante de pouvoir intégrer des profils plus juniors avec des profils plus seniors qui vont pouvoir les encadrer.

 

3. Se lancer, optimiser et réussir ses recherches, l’avis d’un recruteur

 a. Par où commencer ?
Avant toute chose, il est important de définir son profil, et ses objectifs tout en étant honnête avec soi-même :

  • Quelles sont mes compétences ?

  • Qu’est-ce que j’aime faire, ou ce que je n’aime pas faire ?

  • Définir ses objectifs de carrière, qu’est-ce que je souhaite faire ? Vers quel genre de rôle je souhaite m’orienter ? Où je veux aller (Admin interne / CTA) ?

  • Où sont mes motivations (important en entretien) ?

  • Rechercher votre POURQUOI ?

  • Quel environnement ? Région ? Où on veut aller (Admin interne / CTA) ?

 

b. Comment se comporter et attirer l'attention des recruteurs ?

Il ne faut plus uniquement rechercher sur les jobboards (passif, réactif). Aujourd’hui, votre image se construit en ligne, au quotidien à travers les réseaux sociaux. L’important est d’être visible en ligne, et pour ce faire, LinkedIn est votre meilleur ami !

 

  • L’importance du branding personnel sur les réseaux sociaux :

- Il faut montrer que vous êtes présents au maximum sur les réseaux, il faut réussir à identifier les bonnes personnes, donner son opinion, poster, échanger, commenter, partager...

-  Utiliser la puissance de la communauté Salesforce ! Il faut s’intéresser à la communauté, multiplier vos relations en lien avec Salesforce

-  Poser des questions : les gens adorent parler d’eux et partager leur expérience dans la communauté

-  Participer aux évents de la communauté, pas qu’une fois, il faut participer à un maximum d’évènements, interagir, et discuter avec les autres lors de ceux-ci... !

 

  • Se créer un réseau :

- Trouver un mentor : programme de mentoring sur Trailhead

Entretenir des liens avec des recruteurs : en effet, parfois ce ne sont pas forcément les personnes les plus expérimentés, mais parfois celles qui laisse la meilleure impression à qui on pense en premier.

 

  • Démontrer son implication et sa motivation tout en restant authentique :

Rédiger des articles, blog, podcast ou chaine Youtube

S’ouvrir aux petites missions freelance à faible TJM

Se rendre bénévole pour des associations

Amis entrepreneurs qui souhaitent installer Salesforce

Stage/ alternance (dans la mesure du possible)

 

  • Se former sur Trailhead et passer des certifications :

L’importance de s’auto-former sur la plateforme

Entretenir son org. dév personnelle Salesforce

Montrer aux recruteurs que vous êtes à jour des dernières releases

Montrer son implication/ son envie

L’ important dans tout cela c’est de rester authentique. Il ne faut pas hésiter à partager ses échecs aussi, comme lors de certifications, car cela va raisonner pour beaucoup de monde et créer des liens.

 

c. Hard skills : Les tendances du moment. Comment se démarquer ?

  • CPQ

  • FSL

  • Marketing cloud / Pardot

  • Salesforce Commerce Cloud

  • MuleSoft

  • Tableau

Se spécialiser sur un des Clouds Salesforce ou une solution en particulier est un choix tactique qui vous aidera à établir une stratégie et un plan de carrière sur le long terme.

 

d.L’ importance des soft-skills 

Des compétences dont on entend beaucoup parler en ce moment et qui s’avère de plus en plus importante dans la recherche d’emploi. Même pour les développeurs, il ne faut pas passer à côté...

  • Être à l'écoute : compréhension des besoins clients

  • Être un bon communiquant

  • Empathie

  • Organisé

  • Esprit d'équipe

  • Leadership

  • Capacité d'adaptation

  • Polyvalence

- Pour les juniors :

  • Autonomie

  • Proactivité

  • Ténacité

Il faut toujours être dans une logique d’amélioration continue. Il est important de se remettre en question en permanence pour progresser, s’améliorer, sortir de sa zone de confort et se challenger pour élargir au maximum la palette de ses compétences.

 

e. Résumé des compétences primordiales à avoir pour réussir sa carrière de (Développeur) Salesforce en 2021

- Être curieux :

  • Effectuer de la veille technologique (Blog, podcasts...

  • Obtenir des badges/ superbadges sur Trailhead

  • CI/ CD

  • SFDX; Scratch Org

  • Lightning Web Components

  • Integration/ API / Web Services / ETL (parcours Architecte)

- En général:

  • Logique / Réflexion algorithmique

  • Culture Dev, Programmation Objet/ Web, Java, JavaScript

- En entretien :

  • L' importance de bien communiquer

  • Partager sa Dév Org. Salesforce ou GitHub Portfolio

  • Vulgarisation des termes et processus techniques

  • Détecter des erreurs dans un code

4. Comment utiliser au mieux les outils pour ses recherches

a. Le profil LinkedIn « idéal » :

Linkedin est votre allié. Il est important de soigner son profil Linkedin pour que les recruteurs soient le plus attirés possible.

  • La photo est un élément important, mais il faut qu’elle reste professionnelle et renvoie une bonne image de vous.

  • Le titre est certainement l’élément clé : il faut bien préciser votre rôle actuel ou le rôle que vous recherchez. Le titre est la chose qui ressort le plus vite dans les recherches des recruteurs.

  • Dans la description n’hésitez pas à bien détailler votre rôle, vos expériences, vos aspirations et à mettre en valeur les points forts de votre profil.

  • Pour chaque expérience, n’hésitez pas à bien spécifier et détailler vos missions/ vos projets.

  • Ajoutez toute vos certifications Salesforce

  • Les skills sont également un élément clé : n’hésitez pas à en mettre le plus possible pour ressortir dans un maximum de recherches

  • Les recommandations sont également importantes, donnent de la crédibilité à votre profil et permettent aux recruteurs d’avoir des références si besoin.

b. À la place des recruteurs

En tant que recruteurs, nous avons accès à un certain nombre de filtres avancés ou pas. Ainsi, nous pouvons choisir quel type de profils nous recherchons, où, l’année d’obtention du diplôme, la capacité à déménager, ajouter des compétences clés…

Il est donc indispensable pour vous, candidats, de donner le plus de détails possibles sur votre situation, votre rôle, votre recherche et sur vos compétences pour espérer figurer parmi les recherches des recruteurs.

 
c. Comment et où postuler sur LinkedIn ? Qui contacter ? Comment innover/se démarquer dans ce domaine ?

Lorsque vous êtes sur une offre d’emploi sur Linkedin et que les candidats son déjà nombreux, vous pouvez aller sur le profil de l’entreprise en question et identifier les personnes en commun avec votre réseau. Sinon, vous pouvez aussi cliquer sur le nombre d’employés et filtrer pour ne faire ressortir que les personnes qui travaillent sur Salesforce ou dans l’IT. Ainsi, vous pourrez contacter directement, par exemple, le DSI ou le Salesforce Manager.

 Exemple de message :

« Bonjour,

Je vous contacte concernant l'offre XXX pour laquelle vous recrutez. J'aimerai vous exposer de vive voix les éléments qui me poussent à penser que je suis le candidat que vous recherchez. Quand est-ce que nous pouvons en discuter ?

En vous remerciant.

Cordialement »

 

  • Si vous souhaitez vous assurer du positionnement de l’ESN sur le marché, des équipes, de l’expertise interne, vous pouvez également faire cette manipulation pour vérifier le nombre de consultants techniques dans l’entreprise…Ainsi, vous éviterez de vous engager dans une structure qui vous placera en inter-contrat faute de projets ou sur d’autres technologies !

d. Bien rédiger son CV et faire la différence :

 Comme pour son profil Linkedin, il est primordial de bien préciser ses missions, de soigner son titre et d’intégrer des mots-clés à son CV.

 Pour vous différencier, vous pouvez vraiment raconter une histoire au lieu de procéder par tirets. Racontez votre histoire et faites du story telling : quelles étaient les problématiques du client, comment vous avez fait pour les contrer, quel était votre rôle, le contexte, le type de projet, les clouds utilisés, vos responsabilités, la durée, les chiffres, le nombre d’utilisateurs…

Renseignez un maximum d’éléments mais laissez planer des doutes afin de laisser la place aux questions dans les entretiens.

 

5. Réussir ses entretiens

 

a. Comment bien préparer ses entretiens ?

 

  • Se renseigner sur l’entreprise : la santé financière, les personnes qui composent l’entreprise, les projets, la communication…

  • Comprendre le business, les enjeux, les challenges que l’entreprise peut rencontrer...

  • Imaginer les problématiques et l’org. Salesforce qu’il peut y avoir derrière

  • Utiliser ces éléments dans les questions/réponses

  • Faire preuve de cohérence dans le discours dans ses idées, ses objectifs, son parcours

  • Être honnête, dire ce que l’on sait ou ne sait pas faire.

  • Laisser la porte ouverte dans ses réponses « je pense », « à mon avis »...

  • Se montrer curieux, poser des questions...Cela démontre votre motivation.

 

b. Quelles sont les questions à poser en entretien ?

- Les questions projets/opérationnelles :

  • Quels sont les enjeux business de la société ? Les problématiques rencontrés ?

  • Quelle place pour les technologies et Salesforce dans l’entreprise ?

  • La taille des équipes Salesforce ? Type de projets ?

  • Quelle perspective de croissance de l’org. Salesforce ?

  • Quels sont les Clouds utilisés ?

  • Quels sont les moyens utilisés pour se former, monter en compétences ?

  • Comment vais-je être intégré(e) dans l’entreprise et sur les projets ?

  • Quel est l’organisation sur les projets ? À qui vais-je rapporter ?

  • Qu’allez-vous attendre de moi au quotidien ? Quels sont les plus gros challenges que je vais rencontrer ?

 

- Les questions pour se connecter à son interlocuteur : Il faut toujours se renseigner également sur la personne que l’on va rencontrer avant un entretien !

  • Depuis combien de temps êtes-vous dans l’entreprise ?

  • Quel est votre parcours ?

  • Work-life time balance ?

  • Quels sont les challenges ?

  • Quels sont vos plans de carrière dans l’entreprise ?

 

Il faut que vous puissiez terminer chaque entretien en étant sûr(e) d’avoir tous les éléments qui pourront vous aider à prendre votre décision finale. Il faut vous assurer à travers vos questions que l’employeur pourra répondre à vos attentes et que vous pourrez le satisfaire également !

Pour sortir du lot, il peut être judicieux d’envoyer un email récapitulatif à la fin de l’entretien afin de montrer que vous avez bien compris le poste et ses enjeux, confirmer votre motivation et remercier le ou les interlocuteurs.

 

6. Réussir sa carrière Salesforce

 Les lignes directrices pendant votre carrière :

  • Rester ouvert et connecté

  • S'impliquer dans son travail, et livrer un travail de qualité

  • Toujours laisser une bonne impression : c’est un petit monde où les informations circulent très vite dans le bon comme dans le mauvais sens.

  • Soigner son image et sa réputation

  • La puissance des références

  • Savoir entretenir des relations pour d'autant plus développer son réseau, et accéder à un maximum d'opportunités

Le plus difficile c’est d’obtenir son premier job, ensuite tout devient plus simple. Il vous suffira d’avoir le bon mindset, d’être impliqué et dévoué, d’avoir le goût du travail bien fait, et un peu d’humilité. Tels sont les secrets de la réussite Salesforce.



Pour conclure, nous pouvons dire que le marché Salesforce est un marché tendu où y entrer peut s’avérer compliqué. Toutefois, rien n’est impossible puisque le manque de ressources est conséquent. Plus les acteurs sur le marché seront nombreux, plus la différence se jouera sur la qualité des profils et l’attention qu’ils portent à rendre du travail soigné. La réputation et l’expertise niche que certains auront acquis sur des modules de Salesforce seront quant à eux des facteurs primordiaux pour se différencier.

Le fait d’évoluer sur une plateforme qui évolue sans cesse reste une grande chance et renouvèle continuellement les opportunités. Bien qu’il faille toujours rester curieux, à l’affut des releases et des nouvelles tendances du marché, attention tout de même à ne pas trop s’éparpiller.