Sub Banner Default Image

Blog

Il y a 19 jours by Céline Bonnet

Slack AI : La prochaine porte d'entrée de l'écosystème Salesforce ?

Design Sans Titre (2)

​Depuis son acquisition par Salesforce en 2021, Slack s'affirme comme un acteur majeur dans le monde de la communication professionnelle. Avec 4,7 milliards de messages échangés chaque semaine et une présence significative au sein des entreprises, Slack se positionne désormais comme un terrain propice à l'intégration de l'intelligence artificielle (IA). Peter Secor, SVP software engineering chez Slack, évoque la stratégie d'IA de la plateforme et son rôle au sein de l'écosystème Salesforce.

Vers une interface conversationnelle avancée

Peter Secor, SVP software engineering chez Slack, peint une vision révolutionnaire où Slack devient bien plus qu'une simple plateforme de communication. Il envisage que Slack devienne le centre névralgique du travail, où une interface conversationnelle révolutionnaire facilitera l'interaction avec l'IA générative au sein de Salesforce. Cette perspective audacieuse transcende les simples échanges de messages pour créer un environnement de travail dynamique et intuitif, répondant aux besoins complexes des utilisateurs de manière innovante et efficiente. Cette ambition témoigne de l'engagement profond de Slack à repenser la façon dont nous travaillons en exploitant pleinement le potentiel de l'intelligence artificielle pour ouvrir de nouvelles perspectives et catalyser la productivité dans le monde professionnel.

Des fonctions d'IA générative intégrées

Répondant à une utilisation croissante, Slack a récemment dévoilé plusieurs fonctionnalités d'IA générative native. Ces innovations visent à faciliter la recherche d'informations pertinentes et à simplifier le processus décisionnel pour les utilisateurs.

Parmi ces nouvelles fonctionnalités, on trouve :

  • la "recherche de réponses",

  • les "résumés des canaux"

  • et les "résumés des fils de discussion".

Malgré ces avancées, Slack demeure attentif à la sécurité des données. Peter Secor souligne que les principes de sécurité de Slack et de Salesforce sont alignés, garantissant que l'IA respecte les niveaux d'accès et d'habilitation des utilisateurs. Cette préoccupation est d'autant plus essentielle étant donné la présence de Slack dans des secteurs sensibles tels que la défense et la finance.

Intégration prochaine d'Einstein Copilot

L'arrivée imminente d'Einstein Copilot dans Slack marque un tournant majeur. Cette fonctionnalité, annoncée lors de Dreamforce 2023, promet des réponses personnalisées basées sur les données clients directement au sein de la plateforme.

Ce partenariat stratégique entre Slack et Salesforce vise à transformer la manière dont les utilisateurs interagissent avec leurs données et à renforcer l'efficacité de leurs processus de travail. En intégrant l'intelligence artificielle au cœur de la communication professionnelle, cette collaboration promet de révolutionner la productivité et d'ouvrir de nouvelles perspectives pour les entreprises.

Slack envisage également de permettre aux utilisateurs d'accéder à des données provenant de diverses sources, telles que Sales Cloud et Marketing Cloud. Cette capacité à relier les données structurées et non structurées renforcera l'intégration de Slack dans l'écosystème Salesforce.

Conclusion

En conclusion, l'évolution de Slack vers l'IA marque un tournant majeur dans son histoire, réaffirmant son statut de pilier au sein de l'écosystème Salesforce. En s'engageant résolument en faveur de la sécurité des données et en projetant l'intégration d'Einstein Copilot, Slack se profile comme le pivot essentiel pour l'avenir des services Salesforce. Cette transformation promet d'offrir aux utilisateurs une expérience enrichie et intégrée, où l'intelligence artificielle facilitera les processus de travail et renforcera la productivité au sein des entreprises. Ainsi, Slack s'affirme comme bien plus qu'une simple plateforme de messagerie, mais plutôt comme une passerelle stratégique vers un univers de solutions innovantes au service de la réussite professionnelle.

Référence : L’Usine Digitale